Brian Eno | Mimmo Paladino. Oeuvre pour l’Ara Pacis

Immagine: 
Opera per l??Ara Pacis. Mimmo Paladino | Brian Eno
11/03 - 01/06/2008
Museo dell'Ara Pacis

Il s’agit du premier événement site-specific conçu pour les espaces du Museo dell’Ara Pacis. Du 11 mars au 11 mai 2008, l’exposition-événement «Brian Eno | Mimmo Paladino. Oeuvre pour l’Ara Pacis» organisée par - est l’occasion, pour deux protagonistes incontestés de la culture contemporaine, de se retrouver pour travailler ensemble presque 10 ans après leur premier projet commun, à la Round House de Londres en 1999.

Brian Eno – « musicien non musicien » comme il se plaît à se définir lui-même, idéateur de la «Generative Music», précurseur du New Age, vidéoartiste, polyinstrumentiste, sculpteur, peintre et philosophe de la musique - et Mimmo Paladino - une participation à la Biennale de Venise en1980 dans la section «Aperto ’80» d’Achille Bonito Oliva, un des représentants les plus connus de la Transavanguardia, choisi en 2003 pour représenter l’art italien pendant la présidence de l’Italie à Bruxelles, idéateur et metteur en scène du long-métrage «El Quijote» en 2005 - ont donné la vie à une œuvre unique, spécialement créée pour les espaces du Museo dell’Ara Pacis qui, moins de 2 ans après son inauguration le 21 avril 2006, est l’un des sites les plus visités de la Capitale.
Et bien plus. Le Museo dell’Ara Pacis est la première œuvre d’architecture contemporaine à avoir été réalisée dans le centre historique de Rome des années 40 à nos jours. C’est pour cette raison aussi, outre que par sa position stratégique et par le charme qui se dégage de l’association de l’antique et du contemporain, que le Museo dell’Ara Pacis est l’endroit idéal pour remplir le rôle de contenant d’art contemporain de très haut niveau, comme dans le cas de la collaboration d’excellence entre Brian Eno et Mimmo Paladino.
«Entre Paladino et Brian Eno, c’est un court-circuit de sensibilité complémentaire qui se déclenche», écrit Achille Bonito Oliva dans son essai Ara Artis, qui apparaîtra dans le catalogue de l’exposition-événement (éditions Gli Ori, Prato), « où le premier apporte avec lui toute la tradition occidentale qui parcourt la sculpture lombarde, gothique et baroque pour arriver aux avant-gardes historiques, et l’autre apporte sa sensibilité liée à une histoire de la musique concrète qui se plonge depuis Cage dans une tradition orientale du son. C’est comme si l'entrelacement de l’Orient et l’Occident avait la capacité de liquéfier l’image dans la musique, et le son, à son tour, de se concrétiser dans l’iconographie.
Mimmo Paladino «marque» les surfaces du Museo dell’Ara Pacis et donne à l'observateur un nouveau point de vue à partir duquel confronter l'architecture de Richard Meier et la monumentalité de l'Ara Pacis avec sa recherche riche en contaminations. C’est le cas de la grande sculpture circulaire - un anneau en acier, qui encadre l'Ara et qui, avec le monument, sera visible depuis le Lungotevere. À l’étage d’exposition inférieur, d’autres éléments composent l’ «Oeuvre»: une silhouette d’arbre sur laquelle repose, comme en équilibre, un haut-de-forme de prestidigitateur; des fragments de figures humaines; des peintures au charbon, de simples signes, caractéristiques du style de l’artiste; un «Train» de 35 mètres de long, sorte d'ossuaire de formes anthropomorphes dans le fer et la terre cuite; au centre de la salle, une niche abritant une figure humaine en bronze du dos de laquelle surgissent des branches, alors que les murs intérieurs de la zone centrale sont ornées de fresques représentant des croix et d’autres signes géométriques rouges sur fond blanc. D’autres éléments complètent l’ensemble. Brian Eno entend, lui, créer une ambiance musicale sans mots, sans mélodie, sans rythme et qui ne sonne jamais deux fois de la même manière. Loin de constituer la bande sonore des sculptures et des œuvres de Paladino, la musique et les sons de Brian Eno sont une entité indépendante, mais en même temps profondément imbriquée avec elles. Contrairement aux compositions classiques où tous les sons sont organisés entre eux selon un schéma précis, Eno travaille sur des niveaux musicaux sont en mouvement dans l’espace indépendamment les uns des autres.
Aussi Eno que Paladino partent de l’idée de déstructurer leur ouvrage en réitérant des modules typiques de leur inspiration créative. En dilatant et en comprimant les sons individuels ou les motifs ou en unissant tous les fragments, les deux artistes aboutissent à une harmonie totale: «Brian Eno | Mimmo Paladino. Oeuvre pour l’Ara Pacis».

Informations

Lieu
Museo dell'Ara Pacis
Horaire

mardì a dimanches 9.00 - 19.00
la billetterie ferme une heure avant

Billet d'entrée

€ 6,50 entier;
€ 4,50 réduit;
Billets et réservations

Informations

060608 (tous les jours 9.00 - 22.30)

Typologie
Exposition|Art contemporain
Autres informations

Patronnée par l'Assessorato alle Politiche Culturali de la Mairie de Rome

Site Web
Organisation
Zètema Progetto Cultura sur un projet de Valentina Bonomo
Sponsorisé par

BNL - Gruppo BNP PARIBAS, Banca di Roma - Unicredit Group, Monte dei Paschi di Siena - Gruppo MPS, Vodafone

Avec la contribution technique de

La Repubblica

Jours de fermeture
Lun
Artiste
Brian Eno, Mimmo Paladino
Commissaire
Achille Bonito Oliva, Federica Pirani e James Putnam

Catalogue

Eventi correlati

Il n'y a pas des activités en cours.
Il n'y a pas d'activités en programme.
Il n'y a pas d'activités en archive.